La clinique est désormais fermée.
Et je suis maintenant : officiellement retraité!

30 années ont passées dans l’exercice de ces fonctions “d’orthothérapeute.” Simplement un titre pour exprimer une fonction. Je tiens à remercier ceux et celles qui m’ont suivie, fait confiance, les personnes que j’ai aider de mon mieux, et ceux/celles pour qui ça permis une différence!

Pourquoi un virage aussi soudain?

La pandémie est une fraction des choses dans son ensemble pour l’anéantissement d’une entreprise. 

Disons, ma visibilité dans un passage de l’émission la Facture à Radio Canada il y a quelques années, où en quelques secondes, mes propos tiré d’un contexte dans un reportage qui n’était pas le mien! a fait en sorte que la “loupe” s’est orienter vers moi. C’est Vraiment Dangereux d’avoir des opinions, donner un avis personnel, livrer le témoignage que quelqu’un, ou avoir des croyances, si on nous demande. Le Collège des médecins donc, avec l’aide d’enquêteurs qui enregistre en simulant de faux symptômes en te visitant pour me piéger à répétition et te forcer à donner un diagnostique qu’ils n’auront pas obtenu de ma part! Bref, ils m’ont bombarder de questions  (mes clients n’ont même ce genre de questions lorsqu’ils me visite) car mes clients, ils savent bien de toute évidence ce que je fais et reviennent me visiter au besoin. 

Que dire! enregistrer ça me vient pas à l’idée. Je permet aux clients de le faire pour eux-mêmes. La clinique était un environnement sacré, de confidences, d’écoute, de confiance mutuelle. Mais ce lien confiance à été définitivement rompu. Comment distinguer un vrai client versus un faux qui simule et dissimule… Je vous assure que ce n’est pas un repos pour mon mental de mettre en doute des clients qui viennent en toute innocence. Et bien ce respect n’est plus.

L’orthothérapie, est un Métier à risque tout comme plein d’autres pratiques légitimes sont aussi à risque et dans la mire et seront ciblées une à une, j’imagine! Ce n’est qu’un début! (opinion perso). Vous aussi, autres thérapeutes, vous avez un métier à risque! de poursuites judiciaires injustes ou injustifiées.

Toujours les mêmes attaques : Pratique illégale de la médecine. Et donner lieu à laisser croire que… etc. Un prétexte idéal pour accuser qui que ce soit avec la machine dument payée par les contribuables dont je fais partie. Malgré le fait d’être une entreprise reconnu auprès du registraire des entreprises du Québec. Payant taxes et impôts. Je crois que les instances gouvernementales devraient réfléchir sur toutes les pratiques. Et trouver moyen de reconnaitre dans un encadrement quelconque. Plutôt que de dire/maintenir qu’on est pas dangereux pour la société et qu’un “ordre” n’est pas nécessaire et serait trop couteux. Il faut savoir qu’une association et un ordre ont des rôles différents et des structures très différentes. Les associations n’ont pas les moyens, ni la capacité de se défendre ou de défendre un de ses membre.

Disparaitre (techniquement) est devenue ma seule option. Mon cœur malgré sa bonté et sa volonté d’aider, doit prendre le repos qu’il mérite. Ce cœur qui est le mien a donner dans ses limites et ses limitations. Poursuivre à mon tours les poursuivants serait surement un suicide non seulement financier mais aussi vital. 

Étrange paradoxe. Autant l’orthothérapie a été salutaire et a sauver ma vie à un certain moment de mon existence… Ironiquement et paradoxalement, l’orthothérapie (incluant le COPQ absent pour ses membres et appelé à disparaître) à fini par presque me tuer au fil du temps et au cours de ces 30 années de pratique à donner et à donner de moi-même à la cause en laquelle je croyais. Notez que je crois toujours en ce que j’ai fais et ce que je fais. Ça doit être ma foi qui me fais ça.

RIEN n'est PARFAIT... mais :

J'ai la croyance que tout est perfectible

Des paroles de philosophes et de savants m’ont beaucoup inspiré et motivé dans tout ce que j’ai entrepris dans ma vie.

  • “L’imagination est plus importante que le savoir”. Citation d’Albert Einstein
  • “Rien ne se perd, rien ne se crée, Tout se transforme”. Citation apocryphe d’Antoine Lavoisier

Avec ça, Si on ne change pas le monde, On peu toujours se changer soi-même!

robertforcier.com

Survol sommaire de mon cheminement

1983, Je suis diplômé en électrodynamique. Passionné des technologies. Curieux et chercheur de nature. Étrange, n’est-ce pas? 

1991 L’orthothérapie a été une découverte incroyable pour moi. Ça d’abord commencer pour régler mes propres problèmes de spondylarthrite ankylosante où j’avais des épisodes de douleurs à me clouer au sol pendant des heures et des heures. Puis le dos souvent bloqué pendant des semaines! Improductif alors – cette situation me rendais affolé.

Aucun soins adéquats dans notre système de santé et aucune alternative (pour moi). Seul une médication extrême pouvais soulager que temporairement mon cas. Avec l’orthothérapie, j’ai constater que mon corps pouvais bien répondre par ces soins. Et en 1991 cette pratique allait littéralement changé ma vie en mieux. Car selon les médecins de l’époque, j’étais destiné ou condamné à la chaise roulante éventuellement. Vous comprendrez que ce ne fut pas le cas (grâce à mes croyances assurément). Préventivement, je fais ce qu’il faut avec moi-même. Entêté, obstiné acharné, obsessif, compulsif, bref, je m’en sort bien. Le “mindset” est là. Et je me prend en main. (ma destinée).

2004 Virage total de carrière (insoupçonné!) En cause, le fameux 11 septembre 2001 j’étais une NSS- Network Switching Spécialist chez Téléglobe.  Des réorganisations successives ont changer le monde des télécoms, des abolitions de postes…dont le mien et j’étais surqualifié pour me relocaliser! C’est à ce moment que je suis devenu entrepreneur et que j’ai décider de lancer la clinique en 2004. Grace à mes connaissances, je peu suivre religieusement mon propre programme d’étirements pour garantir ma forme et être fonctionnel. Je crois donc tout à fait à ma pratique. Je connais bien mon corps. Surtout les lombalgies et la sciatalgie qui m’ont amplement déranger. Je pourrais dire que je suis contre la douleur!

Pour quiconque, Le STRESS est un autre facteur important à gérer dans une vie. Dans mon cas j’ai payer substantiellement de ma santé avec 9 stents aux artères en 2007 et j’ai vécu une mort subite causé par erreur médicale le 8 avril 2008. Puis, des pontages d’urgence en 2017. Le stress accumulé en est la cause.

Malgré plusieurs incidents, accidents, un naufrage en mer! et autres occasions de disparaitre, je survie encore! Et je comprend de mieux en mieux mon corps et ses autres capacités. Toujours curieux, j’aime apprendre et transmettre mon savoir. À tout les niveau pour moi, La connaissance se partage et je le fais en offrant des formations. La connaissance et mon imagination me rend polyvalent et diversifié.

Vous comprenez que je n'ai pas été simplement "thérapeute!" J'ai des passions qui me procurent aussi des feelings. Les technologies et l'entreprenariat.
Ce que vous pouvez aussi découvrir de moi...

Aider les gens a toujours été au cœur de ma vie!

Fermer le menu